Présentation de l’ENSPY

Créée en 1971, l’École Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP), l’un des plus prestigieux établissements d’enseignement supérieur technologique en Afrique subsaharienne, a, à la faveur du décret No 2020/275 du 11 mai 2020, changé de dénomination [en s’appelant désormais École Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY)] et a été réorganisée administrativement et académiquement. Grande Ecole à vocation scientifique, technologique et professionnelle de l’Université de Yaoundé I, l’ENSPY a pour missions :

  • la formation des ingénieurs et des cadres supérieurs des métiers de l’ingénierie ;
  • la promotion de la recherche dans ses domaines de formation ;
  • l’appui au développement sous forme de prestation de services.

A sa création, deux sortes de formations avaient été mises en place à l’ENSP : l’une dite formation courte, d’une durée de trois ans, sanctionné par un diplôme d’ingénieur des travaux et l’autre dite formation longue, d’une durée de cinq ans, sanctionnée par un diplôme d’ingénieur de conception. A l’origine, les spécialités étaient en formation courte : Electronique, Electromécanique, Automatique et Génie Civil et en formation longue Génie Civil, Electromécanique.
Depuis 1991, l’ENSP a arrêté avec la formation courte et a conservé uniquement la formation longue. Les deux premières années du cycle de formations d’ingénieurs offrent aux étudiants un enseignement de base en mathématiques, en sciences physiques et en informatique. Les trois années suivantes forment les étudiants dans un métier.
Grâce au décret susmentionné, que Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, a bien voulu prendre le 11 mai 2020 :

  • l’ENSPY dispose désormais d’un Conseil de Direction (présidé par le Recteur de l’Université de Yaoundé I, assisté des représentants de certains membres du gouvernement, des ordres professionnels par filière fonctionnelle en son sein, des représentants des regroupements patronaux et d’une Chambre Consulaire) et d’une Direction constituée de quatre divisions, deux centres, une cellule, deux services directement rattachés au Directeur et une infirmerie ;
  • l’ENSPY comprend désormais deux cursus de formation : le cursus de formation d’Ingénieur bifurquant au diplôme d’Ingénieur et le cursus de formation en Sciences de l’Ingénieur dont les diplômes préparés sont ceux de Licence en Sciences de l’Ingénieur, Master en Sciences de l’Ingénieur et Doctorat ou PhD en Sciences de l’Ingénieur:
  • Le cursus de formation d’Ingénieur à l’ENSPY, accrédité par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) depuis 2017, consiste à former des professionnels appelés à poser, étudier et résoudre de manière efficiente des problèmes complexes d’ingénierie aux dimensions multiples, en concevant notamment des produits et des processus avec des moyens novateurs, en dirigeant la réalisation et la mise en œuvre de l’ensemble, et en prenant en compte des facteurs sociaux, environnementaux et économiques. Pour cela, il leur faut non seulement des connaissances techniques, mais aussi économiques, sociales, environnementales et humaines reposant sur une solide culture scientifique et générale.
  • Alors que le cursus de formation en Sciences de l’Ingénieur à l’ENSPY, fondé sur le LMD (Licence-Master-Doctorat) et accrédité par le HCERES (Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur), forment des scientifiques de très haut niveau dans des disciplines connexes aux métiers de l’ingénierie et dont les activités sont centrées, non pas sur la recherche fondamentale, mais sur la recherche appliquée.

On notera que depuis juin 1971, l’Ecole a connu les évolutions suivantes :
-De 80% d’expatriés enseignants à la création à plus de 80% d’enseignants locaux actuellement ;
– De 02 cycles d’études au départ à 03 cycles actuellement ;
– De 03 spécialités à la création à 06 actuellement ;
– La capacité d’accueil a augmenté.

Les nouvelles filières ont été créées au sein de l’institution depuis la rentrée académique 2018-2019 : il s’agit de : « Arts Numériques » et « Humanités Numériques ». Ces filières ont la particularité d’accueillir des jeunes titulaires d’un baccalauréat littéraire. L’Ecole est pourtant réputée n’admettre que des scientifiques, pour un cursus d’ingénieurs. A ce sujet, le Pr Remy Magloire Etoua, le Directeur de l’institution universitaire rassure : « Ce sera une formation absolument parallèle par rapport à celle des ingénieurs. Les cours ici et là ne se ressemblent pas ; idem pour le profil ». Dans le détail, la filière « Arts Numériques » renvoie à tout art réalisé à l’aide de dispositifs numériques (ordinateurs, interfaces, réseaux). Celle-ci donne la possibilité à trois parcours : design 2D et 3D, Graphisme et Multimédia, Animation (jeux Vidéo, Dessins animés…).
En « Humanités Numériques », les apprenants recevront des notions de Gestion stratégique de la connaissance et de l’information, de communication multimédia, d’ingénierie économique et juridique et juridique et du cyber espace. Les deux premières années, les étudiants de ces nouvelles filières suivront des cours en tronc commun. Ils auront ensuite la possibilité de se spécialiser.

La filière Météorologie
La filière météorologie forme les ingénieurs issus d’un concours lancé par le Ministre de la Fonction Publique en vue d’une intégration direct. Pour y accéder, le candidat doit absolument avoir soit une licence en Mathématiques soit en Physiques ou en Informatique. Les admis entrent directement en 3ème année pour une formation de trois ans. Les métiers dispensés sont : la science de l’atmosphère et les sciences de bases. La filière est à sa troisième promotion. La première est celle du concours lancé en 2016 et donc les résultats sont sortis en 2017. Elle comptait 15 étudiants, la 2ème qui comptait 10 étudiants est celle de 2018, quant à la 3ème, elle est arrivée en début janvier 2019 et compte 10 étudiants de cette filière bénéficient des stages académiques et professionnel à l’ASECNA. Elle était le principal partenaire de cette filière à l’ENSP.

Le Centre High Tech d’Impression 3D
C’est un centre équipé de matériel de haute technologie. Ce matériel à usage multiple, permettra aux jeunes ingénieurs de : procéder aux prototypages rapides, à la fabrication des pièces mécanique, à la fabrication des différentes prothèses. Le centre sert également comme centre de fabrication de modèle dans le secteur de la santé et joue également un rôle dans l’assistance des médecins en chirurgie : il sert aussi comme bureau d’étude.

La salle e-learning
C’est une salle équipée des machines permettant aux étudiants mute filière confondue de faire des études en e-learning c’est à dire en direct avec un enseignant se trouvant à l’étranger. Pour les étudiants en génie civil, ces machines leur permettent de s’exercer dans la construction des ponts, des routes, aux systèmes de transportations, aux études environnementales. Elles leurs permettent également de développer des ressources en eaux potable et au traitement des eaux usées.

Les Laboratoires
L’ENSP possède 05 laboratoires de Recherche financés en partie par des contrats nationaux et internationaux, et par des contrats de recherche et développement avec les entreprises locales :
– Le CURES (Centre Universitaire de Recherche sur l’Energie pour la Santé)
C’est un Laboratoire conjoint de l’ENSPY, de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Montréal et de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Sa mission est d’analyser la typologie des problèmes d’énergie dans les hôpitaux, d’étudier leurs causes et de proposer des solutions appropriées et adaptées qui puissent avoir un impact et à coût abordables
-Le HIGH TECH CENTER : C’est un complexe technologique unique dans la sous-région. C’est un ensemble de laboratoires de nouvelle génération, servant aux travaux pratiques des différentes filières ainsi qu’aux travaux de recherche.
LABORIMA (Laboratoire d’Informatique et de Mathématiques Appliquées) : Ses axes de recherches sont : (…)
Le CENTRE HIGH TECH D’IMPRESSION 3D : c’est un centre équipé de matériel de haute technologie. Ce matériel à usage multiple, permettra aux jeunes ingénieurs de : Procéder aux prototypages rapides, à la fabrication des pièces mécanique, à la fabrication des différentes prothèses. Le centre est également comme centre de fabrication de modèles dans le secteur de la santé et joue un rôle dans l’assistance des médecins en chirurgie : il sert comme bureau d’étude.
– Le TECHNIPOLE SUP-VALOR : c’est un Incubateur pertinent d’entreprises dont la mission est d’accompagner la mise en œuvre des idées de création d’entreprises initiées par les étudiants et les diplômés.
– La Bibliothèque (physique) : elle dispose de tout un bâtiment de 03 niveaux ultra équipé. Elle met à la disposition des étudiants et des enseignants près de 5 000 ouvrages spécialisés.
Bibliothèques numériques : Cyberlibris et Elsevier.

Les départements
– Département de Mathématiques et Sciences Physiques
– Département de Génie Civil et Urbain
– Département de Génie Electrique et des Télécommunications
– Département de Génie Informatique
– Département de Génie Mécanique et Industriel
– Département de Valorisation de la Recherche.