Les projets de recherche

C’est sans doute l’illustration la plus forte, à savoir la présence au sein de l’ENSP de plusieurs Projets internationaux :

  • Le Projet de Centre d’Excellence en Technologies de l’Information et de la Communication (CETIC)

Le Centre d’Excellence Africain en Technologies de l’Information et de la Communication (CETIC) est un centre de formation et de recherche créé par le Gouvernement Camerounais avec le soutien de la Banque Mondiale, au sein de l’Université de Yaoundé I. Son budget est de 800.000.000 $. Sa mission est de développer des programmes innovants de formation et de recherche (Master et Doctorat), pour satisfaire la demande du marché en expertise dans le domaine des TIC, et soutenir la production de services électroniques à haute valeur ajoutée et présentant un fort avantage compétitif, qui contribuent au développement de l’Afrique.

  • Le Projet ERMIT

Le Projet ERMIT (Entreprenariat, Ressources, Management, Innovation et Technologies) porté par l’Université de Yaoundé 1 dans le cadre de l’appel d’offres Mobilités Intra ACP – UE a été retenu par les instances de l’Union Européenne pour bénéficier d’un financement de 2,5 millions d’EUROS. Les deux universités d’État du Bénin à savoir l’Université d’Abomey-Calavi et l’Université de Parakou sont respectivement partenaire et partenaire associé du projet. Le Bureau régional Afrique de l’Ouest de l’AUF via sa représentation au Bénin est aussi partenaire associé du projet ERMIT.

Le projet ERMIT vise à contribuer fortement au développement des ressources humaines à travers le développement des compétences transversales liées à l’auto-entreprenariat, à la création des PME et à la capacité de coopération internationale des établissements d’enseignement supérieur en mettant en place un référentiel africain de l’enseignement supérieur qui intégrerait la disparité des systèmes éducatifs des différents pays impliqués dans le partenariat. Il met en exergue sa volonté de créer un cadre de coopération garantissant l’égalité des chances d’accès et l’égalité hommes-femmes, sans pour autant développer les moyens qu’il entend mettre en œuvre pour assurer une telle approche.

 

  • Projet AFRICOM

Le Projet AFRICOM soumis en réponse à l’appel à projets lancé par l’Union Européenne dans le cadre de son programme INTRA-AFRICA est porteur de grandes espérances. Ce Projet, d’un montant de de 1 500 000 euros a été accepté et va démarrer d’un moment à l’autre.